ACTUALITES

3 jours il y a

Cabinet Ingenio

Bientôt un nouvel abattement pour ceux qui aident un enfant à construire ou à rénover sa résidence principale

Pour inciter les Français à débloquer leur épargne tout en aidant les enfants à s’installer, le troisième projet de loi de finances rectificative précise que, jusqu’au 30 juin 2021, les parents pourront chacun faire une donation de 100 000 euros, sans fiscalité, à un descendant pour la construction de sa résidence principale ou des travaux de rénovation énergétique.

À l’instar de la mesure prise pour aider un proche à financer la création de son entreprise, le troisième projet de loi de finances rectificative pour 2020 prévoit que, jusqu’au 30 juin 2021, les parents pourront faire un don de 100 000 € en franchise de droits, au profit d’un enfant, petit-enfant voire arrière-petit-enfant qui utiliserait cet argent pour financer la construction de sa résidence principale ou des travaux de rénovation énergétique de celle-ci.

Si le texte est voté en l’état, ce nouveau cas d’exonération s’appliquera à chacun des parents, de sorte qu’un enfant pourrait bénéficier d’une donation de 200 000 €, sans fiscalité, grâce à un don de la part de son père et un autre provenant de sa mère, pour financer son projet immobilier.

Par ailleurs, l’avantage fiscal s’ajoutera aux abattements actuellement disponibles de 100 000 € sur les donations entres parents et enfants et de 31 865 € sur les dons de sommes d’argent réservés aux enfants majeurs (le donateur doit avoir moins de 80 ans).
... En savoir plusEn voir moins

Voir sur Facebook

3 jours il y a

Cabinet Ingenio

Bientôt un nouvel abattement pour ceux qui aident un enfant à construire ou à rénover sa résidence principale

Pour inciter les Français à débloquer leur épargne tout en aidant les enfants à s’installer, le troisième projet de loi de finances rectificative précise que, jusqu’au 30 juin 2021, les parents pourront chacun faire une donation de 100 000 euros, sans fiscalité, à un descendant pour la construction de sa résidence principale ou des travaux de rénovation énergétique.

À l’instar de la mesure prise pour aider un proche à financer la création de son entreprise, le troisième projet de loi de finances rectificative pour 2020 prévoit que, jusqu’au 30 juin 2021, les parents pourront faire un don de 100 000 € en franchise de droits, au profit d’un enfant, petit-enfant voire arrière-petit-enfant qui utiliserait cet argent pour financer la construction de sa résidence principale ou des travaux de rénovation énergétique de celle-ci.

Si le texte est voté en l’état, ce nouveau cas d’exonération s’appliquera à chacun des parents, de sorte qu’un enfant pourrait bénéficier d’une donation de 200 000 €, sans fiscalité, grâce à un don de la part de son père et un autre provenant de sa mère, pour financer son projet immobilier.

Par ailleurs, l’avantage fiscal s’ajoutera aux abattements actuellement disponibles de 100 000 € sur les donations entres parents et enfants et de 31 865 € sur les dons de sommes d’argent réservés aux enfants majeurs (le donateur doit avoir moins de 80 ans).
... En savoir plusEn voir moins

Voir sur Facebook

6 jours il y a

Cabinet Ingenio

Arnaque : de faux notaires font miroiter à leurs victimes le bénéfice d’une assurance-vie
Publié le 24 juillet 2020

Depuis le début du déconfinement, des escrocs, qui se font passer pour des notaires, réclament des fonds aux victimes pour pouvoir débloquer une assurance-vie dont elles sont censées être bénéficiaires.

Un nouveau type d’arnaque sévit depuis le début du déconfinement. La technique est simple : des escrocs se font passer pour de faux notaires (ou usurpent l’identité de véritables notaires). Après avoir écumés les publications d’avis de décès, ils contactent un des membres de la famille du défunt et lui annoncent une bonne nouvelle : le défunt l’a désigné comme bénéficiaire d’un contrat d’assurance-vie. Des sommes importantes lui sont promises. Une seule condition : régler des frais de dossier pour pouvoir débloquer les fonds. Bien évidemment, les sommes demandées par les escrocs peuvent s’élever à plusieurs milliers d’euros. Selon la Gendarmerie, l’arnaque est visiblement efficace et lucrative. Une victime s’est vu soutirer 7 000 €, une autre jusqu’à 20 000 €. Bilan, sur le premier semestre 2020, 26 plaintes ont déjà été déposées, dont une dizaine en Loire-Atlantique, avec un rebond significatif depuis le déconfinement.

Les autorités appellent à la plus grande vigilance et incitent les personnes qui ont été contactées pour ce type d’opération à ne communiquer ni documents, ni données personnelles. Et pour s’assurer de la véracité de la sollicitation, il est fortement conseillé de contacter son notaire ou de consulter l’annuaire officiel des notaires.
... En savoir plusEn voir moins

Voir sur Facebook

6 jours il y a

Cabinet Ingenio

Arnaque : de faux notaires font miroiter à leurs victimes le bénéfice d’une assurance-vie
Publié le 24 juillet 2020

Depuis le début du déconfinement, des escrocs, qui se font passer pour des notaires, réclament des fonds aux victimes pour pouvoir débloquer une assurance-vie dont elles sont censées être bénéficiaires.

Un nouveau type d’arnaque sévit depuis le début du déconfinement. La technique est simple : des escrocs se font passer pour de faux notaires (ou usurpent l’identité de véritables notaires). Après avoir écumés les publications d’avis de décès, ils contactent un des membres de la famille du défunt et lui annoncent une bonne nouvelle : le défunt l’a désigné comme bénéficiaire d’un contrat d’assurance-vie. Des sommes importantes lui sont promises. Une seule condition : régler des frais de dossier pour pouvoir débloquer les fonds. Bien évidemment, les sommes demandées par les escrocs peuvent s’élever à plusieurs milliers d’euros. Selon la Gendarmerie, l’arnaque est visiblement efficace et lucrative. Une victime s’est vu soutirer 7 000 €, une autre jusqu’à 20 000 €. Bilan, sur le premier semestre 2020, 26 plaintes ont déjà été déposées, dont une dizaine en Loire-Atlantique, avec un rebond significatif depuis le déconfinement.

Les autorités appellent à la plus grande vigilance et incitent les personnes qui ont été contactées pour ce type d’opération à ne communiquer ni documents, ni données personnelles. Et pour s’assurer de la véracité de la sollicitation, il est fortement conseillé de contacter son notaire ou de consulter l’annuaire officiel des notaires.
... En savoir plusEn voir moins

Voir sur Facebook

3 semaines il y a

Cabinet Ingenio

Attention aux propositions trop alléchantes !!!!!!

Les propositions de crédit, de livrets d’épargne, de services de paiement ou de contrats d’assurance à caractère frauduleux se multiplient sur internet via des portails dédiés, les réseaux sociaux, des blogs ou des forums. Ainsi, 227 nouveaux sites internet ou entités, identifiés par l’Autorité de contrôle prudentiel et de résolution (ACPR), ont été ajoutés à la liste noire des portails non-autorisés à conseiller ce type de placement.

Se renseigner avant d’investir

Si le nom d’une entité ou d’un site ne figure pas sur la liste noire, cela ne signifie pas pour autant qu’il est autorisé à proposer des crédits ou des livrets d’épargne. L’internaute doit vérifier si son interlocuteur figure le registre des agents financiers agréés (entreprises françaises et étrangères, autorisées à exercer des activités financières en France), le site internet de l’Orias, organisme chargé de tenir le registre des intermédiaires ou le registre des assurances.

Il faut toujours s’informer sur les sociétés ou les personnes qui proposent leurs services, avant de s’engager. En cas d’escroquerie, les victimes doivent porter plainte et fournir aux autorités judiciaires compétentes toutes les informations possibles (références des transferts d’argent, contacts identifiés, adresses, mails ou courriels, Skype, etc.).

L’ACPR leur recommande également de contacter Info escroqueries en appelant le 0 805 805 817 (service et appel gratuits du lundi au vendredi de 9:00 à 18:30) et d’effectuer un signalement, même s’ils n’ont pas subi de préjudice afin de contrer d’autres tentatives de fraude.
... En savoir plusEn voir moins

Voir sur Facebook
Show Buttons
Hide Buttons